ELISA ERKA

En parallèle de sa carrière de comédienne, ELISA ERKA a décidé de mettre sa musique sous le feu des projecteurs.
Pour chacune de ses chansons une base simple : le piano et ses voix.
Elle créer des boucles avec un « looper », expérimente avec les sonorités ou les effets de voix et attache beaucoup d’importance aux mots, à la narration.

Les émotions passent par les sons et l’énergie qu’elle veut transmettre par sa voix.
Marquée par les paroles de Françoise Hardy, Barbara ou Jacqueline Taieb, si elle veut que ses textes aient du sens, ELISA ERKA ne se voit pas uniquement comme une héritière traditionnelle des grandes dames de la chanson française. Car ses oreilles sont aussi attirées par les sonorités rondes de la pop électronique de Polo & Pan, Jain, Angèle ou Clara Luciani.
Son 2ème EP trouve d’ailleurs son point d’équilibre dans un dosage harmonieux entre son chant expressif, ses paroles sensibles et l’écrin moderne disposé autour.
Enregistré à Londres dans le studio de l’Anglais Matthew Ker, cet EP est un bouquet de chansons au parfum capiteux qui ont le corps souvent tout proche du dance-floor et la silhouette traversée par le frisson des trouvailles.

En parallèle de sa carrière de comédienne, ELISA ERKA a décidé de mettre sa musique sous le feu des projecteurs.
Pour chacune de ses chansons une base simple : le piano et ses voix.
Elle créer des boucles avec un « looper », expérimente avec les sonorités ou les effets de voix et attache beaucoup d’importance aux mots, à la narration.

Les émotions passent par les sons et l’énergie qu’elle veut transmettre par sa voix.
Marquée par les paroles de Françoise Hardy, Barbara ou Jacqueline Taieb, si elle veut que ses textes aient du sens, ELISA ERKA ne se voit pas uniquement comme une héritière traditionnelle des grandes dames de la chanson française. Car ses oreilles sont aussi attirées par les sonorités rondes de la pop électronique de Polo & Pan, Jain, Angèle ou Clara Luciani.
Son 2ème EP trouve d’ailleurs son point d’équilibre dans un dosage harmonieux entre son chant expressif, ses paroles sensibles et l’écrin moderne disposé autour.
Enregistré à Londres dans le studio de l’Anglais Matthew Ker, cet EP est un bouquet de chansons au parfum capiteux qui ont le corps souvent tout proche du dance-floor et la silhouette traversée par le frisson des trouvailles.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article