WEEKEND AFFAIR

JANVIER 2012, en amour comme en musique, les belles rencontres se font partout, mais surtout derrière un zinc. C'est précisément dans un bar lillois que Cyril Debarge - batteur illuminé du combo electro-pop We are enfant terrible - propose début 2012 à Louis Aguilar - songwriter folk tatoué – de prêter sa voix à son nouveau projet. L'affaire n'a pas encore de nom de baptême mais déjà une vibration commune autour des sonorités électro-pop. Ainsi qu'un univers visuel et textuel revendiqué : le bureau et même plus précisément, les relations adultérines au bureau.
AVRIL 2012, le duo publie un premier single « Boxing Queen », dévoilé par l'entremise de la compilation « 3rd grab bag » du label Parisien DeBonton. Il se fraye ainsi un chemin vers ses premières scènes : dans le Nord, mais aussi à Rennes (Bars en Trans), Dijon (GeNeRiQ) ou Paris (La Maroquinerie).
JANVIER 2013, l'EP "Sweet Face" confirme le talent d'écriture des deux collègues. D'ailleurs Rubin Steiner, le touche à tout tourangeau, ne s'y trompe pas en leur proposant de produire leur premier 4 titres. Desquels JD Beauvallet dira : "très cool premier EP qui invite la pop-music pour quelques pirouettes coquines ».
MARS 2015 : C'est la sortie du 1er LP chez Platinum. « L’ensemble, bouillonnant et sautillant, ne parait avoir d’autre objectif que de prendre d’assaut les rythmes hédonistes et d’en faire une implacable machine à danser », les inrockuptibles. « Le Duo, par ailleurs excellent sur scène, a en mains de sérieux atouts pour s’offrir un destin qu’on lui promet radieux », Longueurs d’Onde. La tournée de l’album démarre, une quinzaine de dates sur le territoire français s’ajoutent au compteur de nos compères.
MARS 2016 : C'est l'heure du 2ieme album et c’est avec le producteur Pierre Alexandre Busson aka YUKSEK que ça se passera. Il repère le duo et les invite à sortir leurs prochains morceaux sur son label PartyFine. Un double single chanté en français est programmé pour Mai 2016. L'album quant à lui, verra le jour à la rentrée.

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article